Signature entre ASEA/RACEE et le CEGEP du contrat de l’étude de faisabilité de l’ESIE

L’Association des sociétés d’électricité d’Afrique (Asea) et la Fédération des Collèges d’enseignement général et professionnel (Cegep) – cegep de Trois Rivières au Canada – ont signé le lundi 12 juillet 2021 à Cocody-Vallon en présence de l’Ambassadeur du Canada, son Excellence Claude Demers, un contrat de consultance pour l’étude de faisabilité en vue de la réouverture de l’École supérieure interafricaine d’électricité (Esie) dans les prochaines années. Après la cérémonie de signature, les signataires ont été reçus par le ministre des Mines, du Pétrole et de l’Énergie, Monsieur Thomas Camara, à son cabinet sis au 15e étage de l’immeuble Sciam au Plateau. Monsieur Thomas Camara a félicité les parties et leur a promis de s’impliquer dans la conduite du dossier.

Abel Didier Tella, Directeur Général de l’Asea, a expliqué que la réouverture de l’école découle de la nécessité de faire face aux besoins des sociétés membres, notamment en raison de l’évolution qu’a connue le secteur, surtout du point de vue technique et technologique. « L’Asea a compris qu’elle n’aurait jamais dû abandonner l’Esie », a-t-il admis.


 Cet accord constitue l’une des étapes importantes vers la création du Réseau africain des centres d’excellence en électricité (Racee). Surtout, « cette étude est de loin la plus complexe et sensible au vu des parties prenantes engagées et compte tenu de sa priorité pour le secteur électrique africain », a-t-il souligné.

Quant à Philippe Mpeck, directeur de projet Cegep de Trois Rivières au Canada, il s’est félicité de ce que son institution ait été retenue pour mener le projet. Philippe Mpeck a aussi relevé que les termes de référence contenus dans l’appel d’offres demandaient des résultats au niveau de la forme juridique de l’école, mais également sur les aspects académique, technique et de gouvernance.

Photo de famille après la signature des documents

Partager son avis

X