Contexte et justification

La formation est conçue comme un moyen d’adaptation et développement par l’accroissement des compétences des collaborateurs. Elle constitue dans toutes les entreprises aujourd’hui un facteur clé de développement économique et social. C’est dans cette optique que l’Association des sociétés d’électricité d’Afrique (ASEA) a initié le projet du Réseau Africain des Centres d’Excellence en Electricité (RACEE) dans le but de répondre aux besoins de renforcement des capacités des acteurs du secteur électrique en Afrique. Cette initiative est soutenue par la Banque Africaine de Développement, en collaboration avec l’Agence Française de Développement. Le RACEE a été officiellement créé le 12 décembre 2013 par la Résolution-2 adoptée à la 47 ème Assemblée générale de l’ASEA.

La formation levier de développement continue est un outil efficace pour renforcer le capital humain et améliorer la performance des sociétés. Dans ce cadre, il est essentiel que les sociétés d’électricités consentent à des efforts financiers pour améliorer l’efficacité des employés.

Depuis sa création, le RACEE a accompagné les sociétés d’électricité à mettre en œuvre leurs plans de formation via l’attribution de bourses (financés à l’aide des fonds de la BAD et de l’AFD). Aujourd’hui, afin de s’assurer d’une meilleure implication des bénéficiaires du projet dans l’amélioration des compétences du secteur et afin d’assurer la pérennité du projet RACEE, le réseau a repensé sa démarche stratégique : une partie des fonds des bailleurs destinés initialement au financement de bourses, serviront dorénavant à subventionner des formations payantes dont le coût sera partiellement couvert par la société cliente.

Objectif général :

Informer les membres du comité de pilotage du RACEE et les sociétés d’électricité d’Afrique membres directs ou indirects de l’ASEA à s’approprier la nouvelle démarche du RACEE relative au financement des formations.

Objectifs spécifiques

  • Impacter les politiques de formation des sociétés du secteur électrique africain
    • Formation professionnelle et technique
  • Développer les échanges et les transferts de compétences par :
    • Des partenariats de type Sud-Sud ;
    • Faciliter les investissements financiers dans le secteur ;
  • Faire du RACEE un vecteur qualitatif du renforcement des capacités professionnelles en Afrique et dans le monde par :
    • La mise en œuvre de formations labélisées ;
    • Impacter la performance des sociétés d’électricité africaine
    • Identifier les besoins prioritaires des sociétés
    • Anticiper la réaction des sociétés face aux évolutions technologiques et économiques
  • Devenir à long terme :
    • Un outil d’intégration valorisé
    • Un institut de formation reconnue au niveau international

Les résultats attendus

  • Les membres du comité de pilotage du RACEE et les sociétés d’électricité d’Afrique sont informés et sensibilisés à la nouvelle démarche du RACEE relative au financement des formations.
  • Les échanges et les transferts de compétences sont développés :
    • Les partenariats de type Sud-Sud sont crées
    • Les investissements financiers dans le secteur sont facilités ;
  • Le RACEE devient un vecteur qualitatif du renforcement des capacités professionnelles en Afrique par :
    • Les formations labélisées sont actées
    • La performance des sociétés d’électricité africaine est impactée
    • Les besoins prioritaires des sociétés sont identifiés
    • La réaction des sociétés face aux évolutions technologiques et économiques est anticipée et intégrée
  • Devient à long terme :
    • Un outil d’intégration valorisé avec des avantages comparatifs avérés
    • Un réseau dynamique de centre d’excellence fonctionnant aux normes internationales et selon les bonnes pratiques dans le domaine.

Population concernée

Cet accompagnement de renforcement des capacités est destiné à toutes les entreprises et organismes intervenants dans le secteur de l’électricité en Afrique.

Mécanisme de subvention RACEE

  SdE 1
(Non fragile)
SdE 2
(fragile)
Contribution des SdE sur leur budget de formation Jusqu’à 75% Jusqu’à 50%
SUBVENTION RACEE ACCORDEE 25% 50%
CRITERE DE LA SUBVENTION
  • 33% Genre
  • 20% transition énergétique (ENR, EE, smart grid)

Ce mécanisme se décomposera de la façon suivante :

  • Formation en présentiel (déplacement de l’apprenant) :
    • Société non fragile → 25% du montant de la formation subventionnée qui sera versé par le RACEE après la contribution de la société d’électricité.
    • Société fragile (liste des Etats fragiles de la BAD) → 50% du montant de la formation subventionnée dans les mêmes conditions ci-dessus.
  • Formation in-situ (déplacement du formateur) :

    Le RACEE prend à sa charge l’intégralité de la facture du centre d’excellence (hommes-jours du formateur sur place), la société finance le trajet et la logistique sur place pour l’organisation des formations.

    Dans les deux cas ci-dessus, les demandes de formation devront respecter les critères suivants pour pouvoir faire l’objet d’une subvention :

    • 20% des formations dispensées devront être destinées à des modules en lien avec la transition énergétique (ENR, smart, mini-grids, etc.)
    • 33% des formations devront être destinées à des femmes
  • Dérogation exceptionnelle :
    Possibilité, au cas par cas, de financer l’intégralité des formations demandées par une société si : (i) elle en fait la demande et justifie d’un contexte particulièrement difficile (crise économique, environnementale, sécuritaire, etc.), (ii) si les donateurs (pour la part des fonds qui les concerne) et l’ASEA donnent leur accord sur la demande de 100% du montant des formations subventionnées.

Back to top